partage

Partis politiques : Ce qu’a dit Mohsen Marzouk à propos d'Al Qods et la décision de Trump

Le Secrétaire général du parti MPT (Machrou Tounes), Mohsen Marzouk, a commenté sur sa page Facebook la décision prise mercredi 6 Décembre 2017 par le président américain, Donald Trump, de reconnaître Al Qods (Jérusalem) comme nouvelle Capitale d’Israïel.

'' Al Qods n'est pas essentiellement la victime d'une agression américaine, mais plutôt victime d'une faiblesse et d'une négligence ainsi que d'une complicité arabe, aussi bien que victime d'une faiblesse et d'une division au sein des Palestiniens eux-mêmes.

Les Américains font la balance du pouvoir et servent leurs intérêts comme ils l'ont toujours fait, même avec leurs alliés les plus proches (et la 2ème guerre mondiale en est témoin).

Peut-être que l'administration américaine, frustrée par des problèmes politiques et judiciaires, n'a pas correctement étudié les conséquences d'une décision qui pourrait augmenter ses pertes stratégiques devant la Russie et ses alliés dans la région.

Reste que le président américain Donald Trump a violé, et outrepassé les résolutions internationales basées sur les fondements de la vision et de la légitimité internationales. Cette décision 'unilatérale' doit être considérée au maximum comme 'cheval de bataille' par la diplomatie.

Il est certain que nous allons payer le prix de la décision américaine avec de plus en plus d'occupation, d'extrémisme et de sang...''

Marzouk a rappelé ici le discours de Feu le Président Habib Bourguiba, à  Ariha :  '' Le plus fiable pour lire la situation actuelle est le réseau du discours Bourguibien qui demeure toujours d'actualité, malgré les 50 années écoulées depuis.

Sur le plan populaire, nous devrions manifester contre la décision américaine non seulement en dévoilant notre position, mais pour inciter un grand nombre de pays, pour la plupart non-arabes, à perturber la résolution et à la retirer de son contenu.

Pour ce qui est du reste, c'est une douleur, dans sa majorité défaitiste, frustrante et hystérique, sans conséquences autres.''

Mohsen Marzouk conclut ainsi : ''La guerre des nations prendra son temps, et sa fin est soit la victoire soit l'extinction. Quant à la paix, c'est le résultat de la victoire...''

Anouar  CHENNOUFI

D'après un statut publié par M. Marzouk sur sa page Facebook