partage

Conférence de presse de la pièce de théâtre « Drama - Aicha et le démon » de Mohamed Kouka

Le Festival International de Carthage a organisé une conférence de presse, vendredi 11 aout, à l’Espace culturel Mahmoud Messaadi, dédiée à la pièce de « Drama/Aicha et le démon », d’après un texte de Mohamed Moncef Ben Mrad et une mise en scène de Mohamed Kouka.


Ballet, chanson et comédie seront au menu de ce « Méga-spectacle », tel que décrit par son auteur Moncef Ben Mrad, qui sera présenté le mardi 15 aout sur la scène du théâtre romain de Carthage. Une pièce écrite dans « un arabe littéraire simple, facile et à la portée de tous », ajoute l’écrivain.


Prenant la parole, Mohamed Kouka a décrit sa pièce comme une œuvre ambitionnant de : « démasquer l’usage de la religion à des fins viles et de basses œuvres tout en mettant en évidence la différence entre foi et croyance ». Il a en outre tenu à souligner la trouvaille de Moncef Ben Mrad dans la création du personnage du démon « qui a plutôt un profil humaniste plus que les Hommes et qui est décliné dans la peau d’un porteur de vraie croyance et de bonté ».


Le scénariste de la pièce, Hafedh Khlifa, s’est pour sa part dit fier d’avoir contribué à ce travail qui a le mérite « de réunir trois générations sur une même œuvre, créant une belle mosaïque composée de près d’une soixantaine de personnes. Une réalité imaginaire qui traverse le temps, passé, présent et futur, sur fond d’œuvres de musiciens d’envergure mondiale, à l’instar de Beethoven et Schubert, dans un décor scénique mêlant plusieurs tableaux originaux composés entre autres de cirque et de magie ».