partage

Diego el Cigala, le gitan qui a envoûté Hammamet hier soir

« Dieguito », comme le surnommait son idole Camaron de la Isla, a le flamenco dans la peau. Né à Madrid en 1968, baigné dans l’univers gitan, il a commencé à chanter dès son jeune âge.

Il était parmi nous hier soir, grâce au Festival International de Hammamet.

Sans trop tarder, Diego a envahi la scène avec sa troupe. Sa présence est presque intimidante : Elégant et mystérieux dans son costume noir perché sur un tabouret, il a comme ensorcelé les spectateurs en commençant à chanter.

Avec son « cante jondo », « chant profond » du flamenco, Diego a rapidement captivé le public, un public nombreux, qui n’avait pas l’air de découvrir le chanteur pour la première fois.

Sirotant son eau de vie, demandant une taffe à un spectateur, Diego, bien qu’ayant l’air dans un autre monde, communiquait sans cesse sa passion avec son public.

On n’aime pas jouer aux méchants, mais vous avez raté un sacré concert hier soir à Hammamet !

Crédit Photo: Cercle C

SBT