partage

Société : Affaire Chourabi – Ktari : Les Libyens jouent depuis prés de 3 ans avec les nerfs des Tunisiens

Le sort du journaliste Sofiène Chourabi et de son collègue le cameraman Nadhir Ktari, portés disparus depuis septembre 2014  après avoir pénétré dans le territoire libyen, dans le cadre d’un reportage télévisé, continue à intriguer leurs familles, les Tunisiens, autant que les politiques.

La partie libyenne s’est avérée incapable de donner le moindre indice ‘plausible et crédible’ quant à leur sort, et de temps en temps les libyens nous ‘parachutent’ une information tantôt disant qu’ils sont vivants et tantôt nous assurant du contraire.

Aucune action diplomatique ou autres n’ont pu lever le voile sur cette affaire : sont-ils vivants – sont-ils morts ? Personne n’en sait absolument rien.

La dernière information en date a eu lieu il y a deux jours, lorsque la chaîne libyenne privée ‘218 TV’ aurait affirmé que Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari, seraient encore en vie contrairement à ce qui avait circulé au début de l’année 2017, après la confession d’un terroriste qui aurait affirmé quant à lui qu’ils ont été exécutés.

‘218 TV’, aurait confirmé que '' les deux journalistes tunisiens sont détenus dans un bâtiment transformé en une prison contrôlée par des groupes extrémistes, et qui appartenait à l’ancien patron du régime, Mouammar Kadhafi, dans une zone située entre Syrte et Oualid dans le centre du pays''.

Commentant cette affirmation, Néji Bghouri, Président du syndicat national des journalistes tunisiens, a jugé qu’elle est dénuée de tout fondement et qu'elle n'est pas crédible, mettant en doute ce qu’a avancé la chaîne libyenne privée ‘218 TV’.

Par contre, le père de Nadhir Ktari se serait réjouit de cette information en confiant sur les ondes de Shems Fm qu'il a confiance en la crédibilité des informations diffusées sur cette chaine, tout en appelant le Gouvernement à examiner ce dossier sérieusement en se basant sur ces nouvelles informations. 

Dans la même journée, le colonel-major, Mohamed Ghasri, porte-parole des forces d'El Bonyane Al Marsous, aurait déclaré à son tour, sur les ondes du même média tunisien, que les informations diffusées sur la chaine libyenne privée « 218 TV » et qui affirment que Sofiene Chourabi et Nadhir Ktari seraient toujours en vie, sont douteuses. 

Ghasri a appelé la chaine de télévision privée à apporter plus de précisions sur leur lieu de détention.

Quelle est donc la part de VRAI du FAUX dans ces affirmations, car nous espérons tout de même que nos deux compatriotes soient effectivement toujours en vie !

Anouar CHENNOUFI

 
\n\ "; if (article.album != null) { articleDiv = ''; } document.title = 'Tunivisions | Le magazine people des Tunisiens ! | ' + article.titre; ga('set', 'page', link); ga('send', 'pageview'); $("#chargement").append(articleDiv); }); } ; } } ); dbReq += 1; } }); $(window).scroll(function () { if ($(this).scrollTop() < 600 && $(this).scrollTop() > 150) { $('#_share').css({ "top": "120px" }); } else if ($(this).scrollTop() > 600) { $('#_share').css({ "top": "-1020px" }); } else { $('#_share').css({ "top": "" }); } });