partage

Festival International de Hammamet : ACT NOW

FOR THE ABSENT ONES

L'artiste ne peut pas être avec nous ce soir, et pourtant l'artiste est présent. Créé comme une expérience audio par les artistes de théâtre Abdullah Alkafri (Syrie), Moez Mrabet (Tunisie), Jon Davis et Jonathan May (Royaume-Uni). Pour les absents est une réponse au resserrement des bordures et des restrictions sur les déplacements. Equipé d'écouteurs et dans un espace de théâtre, le public écoute les voix en mouvement de ceux qui ne peuvent pas se déplacer librement.

 

LA NUIT DU VIOLON

 

L’association « Makamet » propose à travers « La nuit du violon", un concert qui reflète cette méditerranéité culturelle tunisienne où se croisent les musiques turque, égyptienne et tunisienne. Par la confrontation des œuvres de trois compositeurs -dans le registre instrumental- néo classiques, contemporains mais aussi de trois générations différentes : l'égyptien Atia Sharara, le tunisien Mohamed SAADA et le turc Goksel Bakhtaghir.

 Une soirée de virtuosité assurée par trois violonistes de trois générations différentes des trois pays, en l'occurrence, l'égyptien Hassan Sharara, le turc Baki Kamanshe et le tunisien Naoufel Ben Mehrez. Cet événement concocté et dirigé artistiquement par Naoufel Ben Aissa sera étoffé par la participation d'un orchestre accompagnateur composé par les musiciens de l'ensemble musical de l'association Makamet et des violonistes sélectionnés suite au master class organisé par l'association en collaboration avec le centre culturel international de Hammamet.

 

BENARES

Le trio puise son inspiration dans les gènes et les influences multiculturelles de ses membres avec des compositions originales teintées d’accords Folk, Soul et Blues. Lorsque Bénarès monte en scène, on sait que l’on a affaire à un groupe différent. Chansons en anglais, balades pop, un peu jazzy avec des accents Soul. Le charme agit sur l’audience et on découvre une musique avec beaucoup de nuances.

 

DYSLEXIE

"Dyslexie" est un voyage dans l'univers du jeune chanteur tunisien Mahmoud Turki qui a gagné le prix des meilleures paroles en langue arabe "JMC 2017".

Aujourd’hui, Mahmoud Turki est enfin prêt à lancer son propre projet musical et à s’affirmer en tant que chanteur, musicien et auteur-compositeur. ‘‘Dyslexie’’ est donc l’aboutissement d’influences mêlées et de rencontres artistiques qui se sont concrétisées en une proposition personnelle de l’artiste, qui nous invite à pénétrer son monde riche en couleurs musicales et en poésie 100% tunisienne.

 

 

LA NUIT DE LA DANSE

OMDA SHOW

Chorégraphe et mise en scène de IMED JEMAA

Entre origine et avenir, le danseur est porteur de son histoire. L’histoire de   son corps, sa réalité,   son   moyen, son but.

Après 20 ans de carrière et à cette étape de son parcours, Imed Jemaa, s’interroge. C’est entre le bilan et la projection sur l’avenir qu’il se situe, c’est avec son niveau de performance qu’il se confronte. Il met en jeu ses limites, celles de l’imaginaire, de la composition du mouvement, retisse le lien de ses aspirations, affermit sa recherche sur les espaces contigus à la danse... mais aussi, exploite des territoires qui sont pour lui, encore trop inconnus.

 

 

Nitt 100 limites (Chorégraphie et interprétation) : Oumaima Manai

Nitt 100 limites d’Oumaima Manai est un spectacle à double sens : la quête de la libération du corps qui entraîne la libération de la pensée et du corset des idées figées. Dans cette oeuvre Oumaima Manai marche, court, danse, cherchant à fuir, à se libérer et à briser ses chaînes ....

Nitt signifie l'humain mais aussi l’éclairage, la lumière. Nitt 100 limites est né lors d'une résidence à Dakar en collaboration avec la compagnie "1er temps " et ensuite à Bamako en collaboration avec la compagnie Donko Seko. Ce solo reçoit le prix de " la meilleure chorégraphie " lors du festival Tunis capital de la danse 2015.

 

GHAFLA  (Chorégraphie et interprétation) :Mariem Bouajeja

La création présente la contradiction existentielle entre LE Soi et La voix intérieur, indéfinissable combat entre ces deux êtres physique et spirituel.

Cette guerre peut être visible, tangible, palpable  comme  elle a été dessinée par l’interprète , mais elle peut également être intériorisée et floue, là où ces voix oscillent entre le bien et le mal, l'amour et la haine, ...

 Dans cette oxymore, la présence d'objets est totalement absurde, étant donné que nous, êtres, sommes considérés comme objets. Il faut juste considérer que chacun subit et est soumis à un système éducatif, comportemental, et surtout moral qui nous influent et fait de nous ce que nous sommes.

 

La nuit du théâtre

Glaise

A travers les expressions de la danse et de la manipulation de la matière, ce spectacle tend à mettre en relief la valeur de la pureté en relation avec la vie de l’individu dans une nouvelle approche artistique où se rapprochent et se croisent deux disciplines, l’art organique (la chorégraphie) et les théâtres de marionnettes (manipulation de matière), une relation intrinsèque a lieu entre les corps et la matière. Le corps est dans l'espace. La quête de soi est une aventure continuelle dans un formidable croisement de formes et de mouvements.

 

Pièce : Anniversaire (D’après le texte d’Harold PINTER)

MISE EN SCENE : Ramzi AZAIEZ

Stan se terre dans une pension isolée…  Pensant être loin d’Eux.  Mais ils le trouvent et le harcèlent par de nombreuses questions.  Mais, comme c’est son anniversaire, il a le temps de les esquiver lors des festivités….

 

 

DOUKHA TEXTE ET MISE EN SCENE ZOHRA ZAMMOURI


La pièce essaye à travers quatre personnages de traiter de la question de la face cachée et celle apparente dans la vie en s’interrogeant si l’être humain peut résister à ce qu’il subit aujourd’hui comme tentation dans la vie quotidienne, écartelé par ses principes conservateurs innés.