partage

Humour : La hausse des températures et ses effets sur les Tunisiens

« Il fait chaud aujourd’hui ! ». On parie que vous avez écouté cette phrase une bonne vingtaine de fois car, après un début froid, le mois de Juin nous réserve des journées infernales.

On a décidé de lister les effets indésirables de la chaleur sur le peuple tunisien :

-Se plaindre de la chaleur 36 000 fois par jour (au cas où vous l’auriez oublié, l’été est une saison chaude).

 

-Sentir mauvais : Qui dit été, dit sueur, sauf qu’en Tunisie la transpiration normale se transforme en puanteur et elle n’épargne personne : oui oui même les filles, ces êtres connus pour leur raffinement, peuvent sentir très mauvais. Le « Yves Snann Laurent » finit par détrôner tous les autres parfums.

 

-Travailler moins : Tout est permis pour se reposer ! Les employés ne commencent rien avant de s’assurer que le climatiseur fonctionne bien, et ceux qui n’ont pas de climatiseur, justifient leur lenteur et leur fainéantise par la chaleur insupportable.

 

-Devenir plus nerveux : Le soleil est plutôt connu pour nous mettre en bonne humeur, en Tunisie, c’est tout à fait le contraire : entre les « pffff » et les « ouf », les cris au volant et l’impatience, le Tunisien devient très irrité, il commencera à se « calmer » au mois d’Octobre.

 

-Consommer : Consommer et encore consommer ! Le portefeuille du Tunisien souffre pendant l’été, entre le ramadan, les festivals, la plage et le besoin incommensurable de boire et de manger, le citoyen se lâche et ne se prive pas (son hibernation hivernale n’est pas vraiment voulue, c’est juste qu’il a dépensé toutes ses économies pendant l’été).

-Dérégler son horloge biologique : Bon ceux qui travaillent sont épargnés (et encore !) mais les autres changent complètement de mode de vie : Leur journée commence en début d’après-midi, ils prennent le petit déjeuner à 16h, le déjeuner à minuit et passent la soirée à grignoter, les rues sont quasi pleines tard dans la nuit.

-Avoir un gros appétit…sexuel : Les tenues sont légères, c’est les vacances, on sort plus souvent, les soirées sont de plus en plus nombreuses, pas la peine de vous faire un dessin… L’homme tunisien a du mal à gérer tout ça quoi.

 

Allez courage ! N’oubliez pas de boire beaucoup d’eau et de vous protéger du soleil.

SBT