partage

#Baddel52, le nouveau mouvement social qui lutte contre la Loi 52

Cela fait 24 ans  que les Tunisiens sont victimes de la loi 52, promulguée sous le régime de Ben Ali, le 18 mai 1992.

24 ans durant lesquelles, plus de 100 000 Tunisiens ont passé un an ou plus derrière les barreaux.

100 000 citoyens dont des jeunes qui ont vu leur vie crouler à cause de cette loi absurde.

Pendant sa campagne électorale, BCE nous a promis d’opérer des changements et de vider les prisons tunisiennes (40% des détenus sont condamnés pour consommation de stupéfiants).

On est en 2017, et rien n’a changé !

Un mouvement social spontané vient d’être lancé (hier soir) pour essayer, tant bien que mal, de mettre fin à cette loi liberticide.

Baddel52, « el habs lé » (non à la prison), commence petit à petit à prendre de l’ampleur et fera certainement pression sur l’Assemblé Générale, qui ne semble pas s’activer pour changer la donne!

( capture d'écran de la page Facebook Baddel 52 )

SBT

 

 


 
\n\ "; if (article.album != null) { articleDiv = ''; } document.title = 'Tunivisions | Le magazine people des Tunisiens ! | ' + article.titre; ga('set', 'page', link); ga('send', 'pageview'); $("#chargement").append(articleDiv); }); } ; } } ); dbReq += 1; } }); $(window).scroll(function () { if ($(this).scrollTop() < 600 && $(this).scrollTop() > 150) { $('#_share').css({ "top": "120px" }); } else if ($(this).scrollTop() > 600) { $('#_share').css({ "top": "-1020px" }); } else { $('#_share').css({ "top": "" }); } });