partage

En Vidéo - « Awled Moufida » ou quand la vulgarité n’a pas de limites

Sami Fehri a trouvé la bonne formule pour scotcher la majorité des Tunisiens devant l’écran.

« Sexe, drogues& awled Moufida », un trio d’enfer pour attirer les téléspectateurs. Des téléspectateurs très frustrés, à l’affut du moindre feuilleton évoquant les sujets tabous et bravant les interdits !

Outre l’image dégradante de la femme, ce feuilleton, censé être une « création artistique », nous propose un montage de scènes plus choquantes les unes que les autres !

Violence, insultes, sous-entendus « érotiques » et vulgarité sont les ingrédients d’un scénario on ne peut plus simpliste. Que demande le peuple ?

Après la fameuse thermos qui a suscité la curiosité du « péple » tunisien, et a été le centre d’intérêt de plus d’une personne, on a eu droit à une magnifique scène dans laquelle le papa cherche un joint, il le retrouve finalement dans la bouche de son bébé... La scène nous montre ensuite, la maman, le mari et son petit frère en train de fumer du cannabis dans la joie et la bonne humeur, toujours à côté du bébé !


«Awled Moufida» ou quand la vulgarité n’a pas...

En quoi cette scène est-elle importante pour le feuilleton ? Quel message Sami El Fehri a-t-il voulu passer à travers ce « partage de joint familial » ? Où est la HAIKA dans tout ça ? Le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance attend quoi pour réagir ?

Réveillez-vous ! Arrêtez de consommer toute cette médiocrité qu’on vous propose à l’écran.

Salma Bt