Afficher la navigation

Les étudiants de l'ISET de Sidi Bouzid entament une grève

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 11/10/2012

Les étudiants de l'institut supérieur des études technologiques de Sidi Bouzid (ISET) ont entamé jeudi une grève en signe de solidarité avec leurs collègues, dont le nombre s'élève à 22, que l'institut a refusé leur inscription.

Le secrétaire général du bureau fédéral relevant de l'union générale des étudiants de Tunisie (UGET), Achref Bouazizi, a précisé au correspondant de l'Agence TAP que, les étudiants ont été surpris mercredi par la décision du ministère de l'enseignement supérieur refusant l'inscription de 22 de leurs camarades d'études à l'institut, malgré, a-t-il estimé, un accord préliminaire accordé par le directeur général des études technologiques et le conseiller au sein du ministère de l'enseignement supérieur.

Trois parmi les 22 étudiants ont entamé une grève de la faim illimitée jusqu'à régularisation de leurs situations, a-t-il ajouté.

Les membres du conseil scientifique de l'ISET ont publié mercredi à l'issue d'une réunion extraordinaire, une motion dans laquelle ils ont exprimé leur appui aux étudiants.

Joint par téléphone, le directeur général des études technologiques au ministère de l'enseignement supérieur, Abdallah Hrizi, a démenti "un accord préliminaire d'inscription en faveur de ces étudiants", expliquant que "l'inscription ne s'effectue que suite à l'admission à un concours national de réorientation, organisé chaque année, entre les mois de janvier et mars".

"Il n'existe aucun concours de réorientation au début de l'année universitaire, mais plutôt un mouvement de mutation, de permutation ordinaire ou exceptionnelle (pour des raisons sanitaires, sociales) à travers le réseau des instituts supérieurs des études technologiques", a souligné le responsable. "Cette opération, assurée par une commission, a été terminée depuis deux semaines", a ajouté la même source.

"Les 22 étudiants auraient dû déposer leurs demandes dans leur institut initial dans les délais (avant le 30 juin 2012)", a relevé le responsable, notant que ces étudiants n'avaient pas respecté ces démarches administratives et par conséquent il est impossible d'accepter leur demandes en dehors de ce cadre.

 

 

Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net