Afficher la navigation

Tunisie - Internet : Google Tout Puissant, et ce qu'il pense de la Tunisie

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 01/10/2012




Google.com est à ce jour la page la plus visitée du monde ! Nous la visitons chaque jour et à plusieurs reprises, si ce n’est pour une recherche, c’est pour vérifier que notre connexion fonctionne correctement.

La Page d’accueil de Google a fait que nos dictionnaires et nos encyclopédies, gisant sur l’étagère de notre bibliothèque, pourrissent sous la poussière. Et avec Google bientôt l’expression « Tourner la Page » n’aura plus aucun sens pour nos enfants qui n’auront jamais tenu un livre entre les mains, et cette expression sera bientôt remplacée par « Faire Défiler la Page » ou « Rafraichir la Page » !

Google a tellement pris de l’importance dans notre vie de tous les jours que certains déjantés sont allés jusqu’à créer la « Church of Google », l’Eglise de Google qui se base sur neuf règles, prouvant que Google n’est autre que  … Dieu lui même !



N’y voyez là rien de sérieux, puisque Google, lui-même ne reconnaît pas cette église. Toujours est-il que le moteur de recherche nous connaît mieux que notre mère, nos amis où notre femme !  

Grâce à ces gigantesques algorithmes complexes et compliqués, Google réussit à enregistrer toutes nos recherches afin de nous offrir des résultats plus pertinents. La barre de recherche omnisciente de Google, nous donne un aperçu des recherches les plus communes sur Google.

Pour l’exemple, nous avons choisi de nous concentrer sur les recherches les plus communes concernant la Tunisie, afin d’avoir une idée sur l’image que véhiculent la Tunisie et les Tunisiens, surtout en cette période critique, où nos faits divers défraient la chronique des médias internationaux !

Les recherches francophones, n’étant pas très optimistes, font rimer Tunisie avec sale, islamiste, foutue et dangereuse : 




Les Tunisiens, eux, regrettent Ben Ali, selon Google :
 


----

Les américains quant à eux apprennent à nous connaître, et tentent de situer géographiquement la Tunisie depuis qu’ils ont en entendu parler après le 14 janvier 2011. Les Américains sont bons à nous raconter des histoires, mais qu’est ce qu’ils sont nuls en géographie :



et de quelle race nous sommes ? ( Oui la Tunisie est une race… )




Et s’il est sûr de voyager en Tunisie ? 




----

Les Italiens, de leur coté, essaient de comprendre pourquoi chaque année des milliers de Tunisiens s’amassent clandestinement sur leurs littoraux , pourquoi fuient-ils leur pays ?





----

Les touristes françaises qui comptent épouser des Tunisiens mènent leur enquête sur Google, principalement les blondes, car qui d’autre qu’une blonde utiliserait Google comme une agence matrimoniale :



Ensuite, elles se renseignent sur la nature des hommes tunisiens et sur leurs prouesses sexuelles :



Puis hélas, après quelques mois de vie commune, vient la déception :




----

Notre Président de la République s’est vu associé à la mention « tartour » sur le plus grand moteur de recherche du monde. Ce n’est pas vraiment avec cette appellation que Moncef Marzouki voudrait qu’on se souvienne de lui :



Cheikh Rached, quant à lui, a été associé à Israël, et à l’affaire Mac Donald :



----

Pour finir, Google reste le seul endroit où tu peux « taper » la Police, sans risquer de finir sur une chaise roulante :

 

Heni Hnana
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net