Afficher la navigation

Tunisie - Tunithon :Ce soir quatre chaînes de nos télévisions nationales au rendez-vous de la solidarité

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 16/08/2012

Ce soir, quatre télévisions tunisiennes transmettront la soirée de clôture du Tunithon, une initiative civile pour un regain de confiance dans le sentiment et la valeur de solidarité, initiée par deux compatriotes journalistes exerçant à l’étranger, Taoufik Mjaïed et Leïla Chebbi, rapidement rejoints par d’autres journalistes dont Mohamed Krichen et Mekki Helal pour fonder une association à cet usage.

Après une soirée de déclenchement de l’opération, un certain froid a enveloppé son action, dans une respectable et respectueuse discrétion des activistes civils. Or voilà qu’on nous annonce une soirée en grande pompe pour la clôture de l’opération. Et c’est tant mieux, car ce n’est que justice rendue à une si noble initiative.

En effet le sentiment et l’éthique de solidarité sont essentiels dans une saine société. La Tunisie en a fait amplement et traditionnellement l’exemple. Déjà avec l’Union de solidarité nationale, au début de l’indépendance : que de cadres aujourd’hui ont été longtemps bénéficiaires du soutien de cette organisation. Le 26-26 plus tard, que certains ont voulu diaboliser après janvier 2011, pour discréditer l’ancien régime, ne sachant pas qu’en faisant cela, il installait le doute dans la tête des Tunisiens sur l’utilité et le bien-fondé d’une opération de solidarité. C’est d’ailleurs ce qu’on a pu constater lors des conditions naturelles difficiles, l’hiver dernier, au nord et nord-ouest de pays. Or, nous savons aujourd’hui, après exploration judiciaire, que les finances du 26-26 étaient régulières et employées à bon escient.

C’est là qu’on saisit à sa juste valeur le rôle que peut jouer une initiative telle que Thunithon, au-delà de l’apport substantiel qu’elle aura totalisé, dans la réanimation du sentiment de solidarité chez nos concitoyens et dans la restauration d’un certain équilibre social tourné vers la communauté du destin, au-delà de toutes nos différences qui devraient constituer un enrichissement de notre capital civilisationnel.

Ce soir donc, c’est l’occasion de renouer avec notre solidarité authentique, inspirée de nos valeurs musulmanes certes, mais inscrite dans la conscience de citoyenneté qui est la principe fondamental de notre civisme et de notre civilité. La leçon qu’il faut cependant en tirer est la suivante : on peut dénigrer et condamner à loisir un régime ou un pouvoir qu’on tient pour adversaire ou pour ennemis, selon les circonstances ; mais il faut se garder, ce faisant, de remettre en question les valeurs fondamentales et inaliénables de notre humanité profondément humaine, car la survie et la cohésion de la société en dépendent.

Mansour M'henni
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net