Afficher la navigation

Tunisie – Partis : Pourquoi l’adhésion de Tahar Hmila a été gelée par le CPR ? Voici la réponse

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 16/08/2012

Tahar Hmila, membre du parti Congrès Pour la République et doyen (pertinent) des députés à l’Assemblée nationale Constituante, vient de voir son adhésion ‘’gelée’’ au parti CPR, a annoncé le porte-parole du parti, Hedi Ben Abbès, ce jeudi 16 août.

 

D’après l’intervention de M. Ben Abbès sur les ondes de ShemsFM, l'adhésion au parti de Tahar Hmila a été gelée suite aux récentes déclarations de ce dernier sur les ondes d'une radio privée, demandant à ce que le président de la République, Moncef Marzouki, passe un examen médical.

 

Pour Hedi Ben Abbès, ces propos sont insensés et honteux de la part d'un membre qui aurait dû être "une référence historique" au CPR.

 

Par ailleurs, le porte-parole du parti s'est dit surpris par de telles déclarations à quelques jours du congrès du CPR (prévu pour les 25 et 26 août 2012), et les a expliqués par le fait que Tahar Hmila ne serait pas à la page en ce qui concerne les derniers développements sur la scène politique.

 

M. Ben Abbès, a nié toute intervention directe ou indirecte du président de la République dans cette affaire, le bureau politique du CPR ayant pris seul la décision de geler l'adhésion de Tahar Hmila.

 

Intervenant ce matin même sur les ondes de Mosaïque FM, M. Tahar Hmila, dont les activités au sein du parti ont été gelées suite à ses déclarations choquantes, a déclaré qu'il maintenait ses propos. Pour lui, Moncef Marzouki n'est pas apte à être Président de la République et souffrirait de plusieurs troubles mentaux.

 

''On peut geler mes activités au sein du parti, mais je maintiens ce que j'ai dit'' a-t-il ajouté. Le député de l'Assemblée Constituante essaiera par tous les moyens de faire passer des tests psychologiques au Président. M. Hmila a par ailleurs déclarait qu'il refusait la décision de son éviction du parti.

 

Interrogé par Haythem Mekki, M. Hmila a déclaré qu'il désire lancer un nouveau parti qui s'appellera ''Décollage pour la Tunisie''.


On peut donc dire qu'à prés de 10 jours de la tenue du congrès du CPR, la ''lessive'' interne a déjà commencé.



A.CHENNOUFI
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net