Afficher la navigation

Tunisie - Politique : Des journalistes dénoncent la lenteur du gouvernement à dévoiler les dossiers de la «police politique»

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 10/08/2012

Le centre de Tunis pour la liberté de la presse a appelé, vendredi, le gouvernement provisoire à accélérer la publication des archives du ministère de l'intérieur pour dévoiler les policiers impliqués dans des affaires d'abus à l'encontre des journalistes sous l'ancien régime.

Lors d'une conférence de presse, placée sous le signe "où sont nos bourreaux ?", le président du centre, Mahmoud Dhaouadi a affirmé qu'il est du devoir du gouvernement de rendre public les archives de la police politique, comme il est du droit des journalistes de le revendiquer.

Il a aussi indiqué que plusieurs journalistes ont porté plainte et que ces affaires sont actuellement en examen par les tribunaux.


De son côté, le secrétaire général du centre, Slim Boukdhir a condamné « le silence du ministère de l'intérieur et du gouvernement face aux appels pour faire la lumière sur les dossiers et les archives de la police, pour fournir aux journalistes les documents nécessaires et pour traduire en justice les auteurs de ces abus.

Il a aussi mis en doute les affirmations avancées par le ministre de l'intérieur Ali Laarayedh concernant la dissolution de la police politique.


Le centre de Tunis pour la liberté de la presse vient d'achever la réalisation d'un livre sur les abus à l'encontre des journalistes durant les 23 ans de règne de l'ex-président  Ben Ali.

 

(photo d'archive)

TAP
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net