Afficher la navigation

La secrétaire d’Etat parlementaire Madame Gudrun KOPP en visite en Tunisie

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 09/07/2012

Tunis : Madame Gudrun Kopp, secrétaire d’Etat parlementaire auprès du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement, est arrivée ce lundi en Tunisie pour une visite de 5 jours.

 

« La Tunisie se trouve au début d’une route qui pourrait aboutir à la démocratisation réussie. Toute une région a dirigé ses regards vers la Tunisie qui peut devenir un pays modèle. C’est également pour cette raison que la Tunisie mérite tout le soutien pour continuer son processus de démocratisation et sa lutte contre le chômage. Nous devons réussir à offrir de nouvelles perspectives, notamment à la jeune génération, afin que la démocratie puisse avoir durablement une chance en Tunisie. »

 

Au cours de son séjour, la secrétaire d’Etat aura, à Tunis, des entretiens politiques de haut rang, et s’informera, lors de sa visite de différents projets à Hammamet, Siliana et Kairouan de l’état des lieux de la coopération germano-tunisienne au développement dans les domaines de la coopération économique et de la promotion de l’emploi.

 

« Pendant ma visite en Tunisie, je souhaite me faire une idée des progrès réalisés et discuter sur de nouvelles mesures concrètes tout en concentrant mon attention particulièrement sur la coopération économique dans les domaines du tourisme et du développement rural », a déclaré Madame Gudrun Kopp au début de son voyage. 

 

La coopération allemande au développement avait tout de suite réagi après la chute de l’ancien régime en janvier 2011 en Tunisie et pris des mesures immédiates - sous forme du fonds pour la démocratie et l’emploi - visant à soutenir le processus démocratique.

 

En 2011, le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement a promis l’octroi de 97 millions d’euros au profit des mesures supplémentaires dans le cadre de la coopération économique. De plus, l’Allemagne a proposé un redressement des dettes de l’ordre de 60 millions d’euros. Les montants débloqués par cette mesure doivent être utilisés pour des mesures publiques infrastructurelles au profit de l’emploi et doivent également servir à l’amélioration des conditions de vie de la population dans les régions et villes défavorisées.

Communiqué
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net