Afficher la navigation

Moncef Marzouki interviewé par l’Express au Palais de Carthage : "La société tunisienne rejette les salafistes"

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 04/07/2012

Moncef Marzouki, président provisoire de la République, a accordé une interview à l’équipe du magazine ‘’L'Express’’, qu’il reçue dans le bureau du leader Habib Bourguiba, après avoir effectué une séance photos dans les caves du palais, où le président déchu Ben Ali avait fourré les objets laissés par Bourguiba.


Selon L’Express, Marzouki, militant des droits de l'homme, laïc, opposant depuis toujours à la dictature, a fait le pari de travailler avec les islamistes, plutôt que d'entrer dans une logique d'affrontement. Un choix qu'il défend avec passion, convaincu que le "compromis historique" qui se dessine en Tunisie, parfois dans la douleur, aura valeur d'exemple dans le monde arabe. 


Cela étant, le salafisme est un phénomène complexe et pluriel. Certains salafistes restent dans le registre de la prédication, d'autres se situent sur le terrain politique, d'autres enfin ont recours à la violence. Ceux-là, proches d'Al-Qaïda, relèvent évidemment d'un traitement policier et judiciaire.


Le magazine français annonce dans cette interview que Moncef Marzouki serait en visite officielle en France du 17 au 19 juillet 2012.


Vous pouvez lire l’interview intégrale réalisée par JP Guilloteau en cliquant ici

A.CHENNOUFI
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net