Afficher la navigation

Internationales (TV5MONDE, RFI et Le Monde) a réalisé hier un entretien avec Hamadi JEBALI

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 24/06/2012

Internationales (TV5MONDE, RFI et Le Monde) a réalisé hier un entretien avec Hamadi JEBALI, chef du gouvernement tunisien et secrétaire général du parti Ennahda. L'émission était diffusé ce dimanche 24 juin.







une image du plateau de l'émission ;



 
Voici les  lignes principaux de ce interview :

Les salafistes "expriment ce que pense le peuple tunisien"
"Ces gens ne sont pas venus d'une autre planète, a déclaré Hamadi Jebali. Ils sont venus du fin fond de la Tunisie, ils expriment ce que pense le peuple tunisien". D'après lui, ils ont trouvé "le vide idéologique et aussi le contexte social et économique".
 
La réussite de la révolution tunisienne, la défaite d'Al-Qaida
Le chef du gouvernement tunisien a jugé que la révolution tunisienne comptait "parmi les plus grandes causes d'une défaite d'Al Qaida". La révolution tunisienne "a donné une autre alternative, [...] nous avons maintenant un modèle pour un changement radical mais démocratique dans les pays arabes et dans le monde musulman."

La charia selon Hamadi Jebali
"Un faux problème", a estimé le secrétaire général d'Ennahda. "Les libertés, c'est ma charia, la démocratie c'est ma charia, le développement c'est ma charia, servir l'homme c'est ma charia, l'amour des gens c'est ma charia". La charia est "un message de l'Humanité, ses valeurs universelles", "un dénominateur commun de tous les Tunisiens".
 
Nouvelles élections et Constitution "le plus tôt possible"
"Je vais lancer un vou à tous nos représentants : qu'ils accélèrent", a déclaré Hamadi Jebali, au sujet de la rédaction de la nouvelle Constitution prévue pour octobre. "Il faut travailler jour et nuit". Il a souhaité que de nouvelles élections se tiennent "le plus tôt possible". Mars 2013 a été annoncé : "peut-être avant, ce serait mieux".
 
"Un petit Plan Marshall pour la Tunisie"
Appelant au soutien de l'UE, Hamadi Jebali a demandé "un petit Plan Marshall pour la Tunisie". La dette européenne pourrait financer "en partie" ce plan. Même si la Tunisie "compte d'abord sur ses propres moyens".

Visite en France le 28 juin
Hamadi Jebali sera en France le 28 juin, il rencontrera le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. "Choqué" par l'attitude de la France au moment de la révolution tunisienne, il dit avoir "oublié tout ça, tourné la page". Aujourd'hui, "la Tunisie a besoin d'un encouragement et d'un engagement". "Le discours, la volonté, je les sens très positifs", a-t-il ajouté.


Partie 1 et 2 :

      

Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net