Afficher la navigation

En photos visite de Marzouki à Gafsa: "L'époque de la marginalisation est révolue"

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 22/06/2012

 

Le président de la République provisoire, Moncef Marzouki a rencontré, jeudi, les habitants des délégations de Redaïef, Metlaoui, Mdhilla et Om Larayès (Gouvernorat de Gafsa).

   Le président Marzouki a affirmé que l'époque de marginalisation de cette région est révolue et qu'il existe une volonté politique pour réhabiliter la région en apportant une solution aux questions de développement avec en premier lieu le chômage.

   Il a appelé les habitants de ces régions à aider l'Etat et à protéger les institutions et les structures administratives et sécuritaires pour assurer la stabilité, permettre la réalisation des projets annoncés par le Gouvernement et assurer un climat adéquat permettant  d'attirer l'investissement tunisien et étranger.

   Des réunions ont été organisées dans les maisons de culture de Redaïef, Metlaoui et Medhilla. Le désordre et la mauvaise organisation ont toutefois marqué la visite du président Marzouki à Om Larayès. Des groupes de citoyens se sont massés devant la maison de la culture et de l'unité de lavage du phosphate empêchant le président de la république de prendre la parole ou d'écouter les doléances des citoyens.

   Des slogans affirmant le droit à l'emploi et dénonçant la marginalisation d'Om Larayès ont été scandés lors de ce rassemblement. Les habitants ont également appelé à la réouverture des services sécuritaires et le siège de la délégation dans la ville.

   A Redaïef, le président Marzouli s'est rendu au cimetière de Sidi Abdelkader où il a déposé une gerbe de fleurs et récité la Fatiha à la mémoire du martyr Hafnaoui Maghzaoui décédé par une balle tirée par les forces de sécurité le 6 juin 2008 lors des évènements du bassin minier.

   "La Tunisie est reconnaissante aux habitants de Redaïef et du bassin minier. C'est eux qui ont préparé la  révolution du 14 janvier par leur lutte contre la marginalisation et le chômage en 2008", a déclaré le président Marzouki.

   De son côté, le syndicaliste Adnène Hajji a relevé que la région du bassin minier fait toujours face à plusieurs problèmes citant en particulier la marginalisation et le chômage. « Ces problèmes n'ont pas trouvé de solutions avec l'actuel gouvernement malgré les multiples round de négociations » a soutenu M. Hajji.

   Les habitants de Metlaoui ont de leur côté appelé à travers des slogans à la création d'un gouvernorat pour la région minière avec Metlaoui comme capitale.

   Les revendications des habitants de Mdhilla ont porté  sur le renforcement du réseau d'eau potable, l'emploi et la promotion du secteur agricole dans la région.





Photos: Mohamed Fliss

 

TAP
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net