Afficher la navigation

Al Intilaka, Douar Hicher, Ettadhamen…blocage de routes, incendies…armes blanches et Molotov

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 12/06/2012

Ce matin à environ 10h00, des affrontements ont eu lieu dans les cités d’Ennogra, Intilaka et Mnihla, en banlieue Ouest de Tunis. Des coups de feu ont été entendus et les forces de l’ordre ont encerclé les lieux.


A quelques centaines de mètres de là, à la Cité Ettahrir, la tension était en surchauffe avec un important mouvement de salafistes et des drapeaux noirs accrochés un peu partout. Les salafistes ont envahi les lieux, et dans les cafés on n’entendait plus que du coran en milieu de matinée, alors que dans les ronds-points on ne voyait plus que des salafistes.


La ligne n°5 du métro léger qui dessert la Cité Intilaka, a été obligée de s’arrêter à Ibn Khaldoun, à cause des troubles.

 

DOUAR HICHER

A Douar Hicher, gouvernorat de la Manouba, de violents affrontements ont eu lieu entre les forces de l'ordre et plusieurs individus qui ont tenté d'attaquer le poste de policer pour l'incendier. Ces mêmes individus ont bloqué la route principale menant à Douar Hicher.  


Selon Shems FM, un habitant a déclaré au micro que la police a du faire usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule, précisant que de nombreux criminels et personnes ayant des antécédents judiciaires ainsi que quelques salafistes font partie du groupe. 


Des habitants ont rejoint les forces de l'ordre pour faire face à la tentative d'attaque du poste de police.


D'autres individus se trimbalant avec des armes blanches, ont essayé d'entrer par force dans une mosquée et ont jeté des pierres en direction des policiers.  

 

ETTADHAMEN

Le district de la garde nationale  situé à la cité Ettadhamen, plus précisément au niveau de la station du métro 2 Mars, aurait été incendié par des un groupe d’individus  appartenant au courant Salafiste en possession d’armes blanches et de cocktails Molotov, la circulation des métros et des véhicules a été momentanément interrompue au niveau de la cité.

 

AL INTILAKA

On note aussi que durant la nuit passée, à la Cité El Intilaka, des accrochages ont eu lieu entre les forces de l'ordre et un groupe de salafistes. 

 


Des témoins oculaires ont déclaré que des coups de feu ont été entendus tout au long de la nuit et que ce matin, ils ont découvert que plusieurs routes étaient bloquées avec de grosses pierres telles que la route de Bizerte.  Les autorités sont intervenues d'urgence pour libérer les voies.

A.CHENNOUFI
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net