Afficher la navigation

Samir Dillou : Me Essebsi a le droit de s’exprimer en tant que citoyen

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 28/01/2012

Au cours du Forum de formation pour la justice transitionnelle tenu hier à Hammamet, le ministre des Droits de l'Homme et de la Justice transitionnelle et porte-parole officiel du gouvernement Jebali, M. Samir Dillou, a déclaré que M. Béji Caïd Essebsi est libre de s’exprimer, que c’est un homme politique qui occupait un important poste officiel et un citoyen tunisien qui a bien le droit de donner son opinion, même si le gouvernement ne partage pas cette opinion.

 

 

L’avis de M. Dillou, a été donné en réponse au communiqué de l’ex-premier ministre Essebsi, dans lequel il a un peu secoué l'Assemblée constituante qui, selon lui, semble s'égarer, appelant les partis politiques opposés à la violence et à l'extrémisme à s'unir pour former une "alternative".

 

 

Par ailleurs, en ce qui concerne l’amnistie générale, Samir Dillou a indiqué à ce titre que la mise en application de la grâce générale, les procédures d'indemnisation des familles des blessées et des martyrs de la révolution, ainsi que la justice transitionnelle seront annoncées dans les prochains jours.

 

 

A.Chennoufi

Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net