Afficher la navigation

Mes sept péchés capitaux (Seven)

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 10/01/2012

En ce début de Ramadan, j’ai décidé de me purifier en confessant mes péchés. Mais avant toute chose et pour ne pas être traité de mécréant, je l’annonce haut et fort : Achhadou an lâ ilâha illa-llâh, washadou ana mohammadrasûlu-llâhi « Je témoigne qu’il n’y a de vraie divinité que Dieu et que Mohamed est son messager. »

Ceci étant fait, je vous avoue que ce numéro de Tunivisions est conçu pour ne laisser personne indiffèrent en incitant tous ses lecteurs à lire, réfléchir, et réagir, même ceux qui termineront leur lecture par un « Astaghfirou allah » (je demande pardon à Dieu) mais sans pouvoir cacher leur plaisir (schizophrénie tunisienne oblige).

Et voici mes péchés  que je partage généreusement avec bon nombre de mes « frères et sœurs » :

1er péché : l’Orgueil,  car en bon Tunisien je me sens au centre du monde, surtout après avoir attiré les regards de toute la planète, pour cause de « révolution »

2ème péché : l’Avarice, puisque j’ai découvert lors de mon dernier Barcamptour, que comme tous les Tunisiens, je ne donnais pas assez à mes compatriotes de l’intérieur du pays.

3ème péché : l’Envie, qui est un héritage de 23 ans de mauvaise éducation. En fait, les jeunes Tunisiens veulent tout avoir en ne faisant rien et croient à tort que du ciel pleut de l’or.

4ème péché : la Colère, qui est devenue un sport national dû à la frustration de ce désert en manque d’eau qu’est la Tunisie. Tout le monde veut quelque chose qu’il ne peut pas avoir, ce qui transforme ce pays en une arène de combat de chiens.

5ème péché : l'Impureté, ce vice qui est là, présent sous la peau, malgré la barbe des uns et le voile des autres, ce qui n’empêche pas de les voir entrelacés, dans des positions sensuelles, au milieu des vagues.

6ème péché : la Gourmandise, qui est le péché préféré pendant ce mois saint, qui se transforme de mois du jeûne en mois de touts les envies culinaires, en oubliant tous ceux qui n’ont pas de quoi manger.

7ème péché : la Paresse, oui, moi aussi, comme la plupart des Tunisiens, j’ai eu ce vice puisque « ghaltouna » (on nous a induit en erreur).

Nizar Chaâri
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net