Afficher la navigation

Construira, ne construira pas ?

Envoyer cette page
Votre nom
Votre e-mail
E-mail destinataire
Message
Publié le 10/01/2012

Du « parlera, ne parlera pas » qui a tourmenté le peuple tunisien pendant cinquante ans, la révolution  du 14 janvier a accéléré la ligne du temps vers une autre question beaucoup plus importante à mon avis : construira, ne construira pas ?

 

Plusieurs révolutions ont eu lieu pendant les vingt dernières années. Toutes ces révolutions avaient pour vocation d’installer des démocraties et surtout améliorer la vie des peuples qui l’ont payé par leur sang. Mais combien d’années a duré le processus ? Deux ans pour les unes, trois pour les autres et beaucoup plus pour d’autres. Mais combien ça va durer en Tunisie ? Et surtout, combien de temps la Tunisie survivra-t-elle avant de sombrer dans le chaos ?

 

La révolution en Tunisie a réuni les Tunisiens autour d’une cause : retrouver la liberté et la dignité. Mais dès que ce voeu a été réalisé, chacun est revenu à la défense de sa petite cause : augmentation pour les uns, régularisation pour les autres et pouvoir pour les plus dangereux. Mais entre temps, a-t-on vraiment acquis notre dignité et notre liberté ? Je pense que non puisque nous sommes passés d’une dictature unique à une dictature multiple.

 

La révolution tunisienne a probablement libéré le gâteau qui est cette magnifique Tunisie mais  elle a libéré en même temps tous les affamés qui ne rêvent que d’avoir la plus grande part. Mais à quel prix ?

 

Entre nous, j’écris ces lignes et je suis plein de questions comme pas mal d’entre vous, c’est pourquoi je m’arrête pour aller sur le terrain chercher des réponses, ou mieux les créer comme je l’ai toujours fait. Je vous demande d’en faire autant dès le dernier mot de cet édito.

 

Vive la Tunisie, la nôtre.

 

 

 

Nizar Chaari
Note : 0 /10 - 0 avis
RÉAGIR À CET ARTICLE
Chargement de la page
Tunivisions.net